6 oct 2017 14 janv 2018

PERFORMANCE !

Les collections du Centre Pompidou, 1967 - 2017

Le Tripostal, Lille

Partager :
Retrouvez toutes les informations sur le site PERFORMANCE ! : www.performance-exposition.com

 

Le Centre Pompidou fête ses 40 ans en 2017 partout en France. Pour partager cette célébration avec les plus larges publics, il propose un programme inédit d’expositions, de prêts exceptionnels, de manifestations et d’événements pendant toute l’année.

Performance !  bouscule la pratique de l’exposition.
Le projet met en scène une histoire singulière, jouant de l’instant éphémère et de sa possible
répétition par l’image ou le reenactment. S’y croisent les nombreux domaines artistiques qui convergent dans l’oeuvre performée : la danse et la chorégraphie, la musique et les pratiques
sonores, le langage du geste construit par toutes les possibilités du corps, les dispositifs ouverts
d’installations participatives ou immersifs, plaçant au cœur de l’œuvre l’expérience du spectateur.

Performance : le mot résonne au-delà du champ artistique. Venu des arts du spectacle (dans la
tradition anglo-saxonne), et de la culture sportive, le terme imprègne aujourd’hui les sociétés
postindustrielles, avec leurs « indicateurs » évaluant chaque secteur de l’activité humaine. C’est
également une pratique implicite des médias sociaux, où les relations se forment et s’inventent par et à travers les représentations de soi. L’historien Stephen Greenblatt a mis en évidence une culture très sophistiquée du Self-fashioning dès la Renaissance, autrement dit la construction consciente d’une image du moi social. C’est aujourd’hui un comportement tout entier qui s’élabore quotidiennement dans le prisme de la technologie.

L’art du 20e siècle s’est saisi de l’idée de performance pour en reformuler les termes, en faire une pratique critique : répondre à l’accélération du temps tout en y opposant des stratégies autres, retournant et subvertissant le principe de productivité. L’intensification de ces formes d’art au 21e siècle pose plus encore la question de l’expérience. Elle renouvelle ce vitalisme critique, réinvente l’ici et maintenant, ravive la question posée par Spinoza : « que peut un corps ? ».

Dans les amples espaces du Tripostal et de la Gare Saint Sauveur, l’exposition réunira chefs-d’oeuvre, pièces rares et créations, suggérant des dialogues inédits et des lignes de fuite multiples. De grandes installations vidéo en formeront l’armature, que viendront habiter des performances live. Au Tripostal, le parcours se développe autour de trois axes : Mouvement sur mouvement, Scènes de gestes et Objets d’écoute. Un programme de performances viendra en contrepoint.

Et aussi : les célèbres Nuits du Tripostal, des performances, le spectacle In Plain Site présenté par l’Opéra de Lille, la Cantine du Tripostal, la boutique…

Commissariat :
Bernard Blistène
, Directeur du Musée national d’art
moderne-Centre de création industrielle.
Marcella Lista, Conservatrice du Musée national d’art
moderne-Centre de création industrielle

Artistes : VITO ACCONCI, SAÂDANE AFIF, DOUG AITKEN, FRANCIS ALŸS, ÉLEANOR ANTIN, JÉRÔME BEL, ANGELA BULLOCH, PIA CAMIL, CLAUDE CLOSKY, DANICA DAKIC, GUY DE COINTET, BRICE DELLSPERGER, RINEKE DIJKSTRA, STAN DOUGLAS, HANS-PETER FELDMANN, ROBERT FILLIOU, KIT FITZGERALD, AURÉLIEN FROMENT, DAN GRAHAM, RENÉE GREEN, PIERRE HUYGHE, RYOJI IKEDA, JOAN JONAS, MIKE KELLEY, HASSAN KHAN, XAVIER LE ROY & SCARLET YU, BABETTE MANGOLTE & TRISHA BROWN, CHRISTIAN MARCLAY, AERNOUT MIK, BRUCE NAUMAN, CLAES OLDENBURG, DENNIS OPPENHEIM, ANTHONY RAMOS, LILI REYNAUD DEWAR, LA RIBOT, JOHN SANBORN, SARKIS, GILLES TOUYARD, PETER WELZ & WILLIAM FORSYTHE, FRANZ WEST

Crédits photo :
> Brice Dellsperger
Brice Dellsperger avec François Chaignaud, Body Double 35, 2017
© Brice Dellsperger.
Vidéogramme. Courtesy Air de Paris

> Angela Bulloch
Angela Bulloch, Hybrid song box 4, 2008
© Angela Bulloch © Centre Pompidou, MNAM-CCI

> Dennis Oppenheim
Dennis Oppenheim, Attempt to Raise Hell, 1974
© Dennis Oppenheim © Centre Pompidou, MNAM-CCI

> Doug Aitken
Doug Aitken, New Skin, 2001
Courtesy 303 Gallery, New York; Galerie Eva Presenhuber, Zürich; Victoria Miro Gallery, London; and Regen Projects, Los Angeles.

> Guy de Cointet
Guy de Cointet, Tell Me, 1979-1980
©  Guy de Cointet Estate / Air de Paris, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI

> La Ribot
La Ribot, Walk the chair, 2010
© La Ribot © Centre Pompidou, MNAM-CCI

> Pia Camil
Pia Camil, El Espectacular telon I,II,III,IV, 2013
© Pia Camil courtesy Galerie Sultana, Paris

> Lili Reynaud Dewar
Lili Reynaud Dewar, I am intact and I don't care, 2013
© Lili Reynaud Dewar © Centre Pompidou, MNAM-CCI


ET AUSSI À LA GARE SAINT SAUVEUR,
JEUX
Rituels et récréations

07 SEPTEMBRE > 05 NOVEMBRE 2017
GARE SAINT SAUVEUR, LILLE
(Une exposition du 40e anniversaire du Centre Pompidou, dans le cadre de l'Automne 2017 à la Gare Saint Sauveur)


Revue de presse

  • Trois bonnes raisons d’aller voir «Performance!», au Tripostal

    Trop élitiste, trop compliqué, trop abstrait… Trop tout. Nous sommes remplis de préjugés sur l’art contemporain. C’est pourtant le plus proche de nos questionnements. Il est là pour nous bousculer. Inutile de chercher les pionniers de l’art moderne, l’exposition met volontairement à l’honneur la jeune génération, avec des œuvres à vivre comme des expériences. Tantôt saisissantes, souvent déroutantes.

    Voix Du Nord (Régional) par Angélique Da Silva-Dubuis - 08-10-2017

  • PERFORMANCE ! & JEUX // HAPPY HAPPENING !

    Nous rejoignons d’abord le Tripostal, où il est question de performance. Le terme ne serait-il pas un peu fourre-tout, utilisé autant par le monde sportif que celui de l’entreprise ? « Oui, c’est un mot auquel on accole tout et son contraire. Ici, il sous-entend la place donnée au corps dans l’art. Mais j’aime aussi y percevoir la notion d’effort, de dépassement de soi », explique Bernard Blistène, commissaire de l’exposition. Celle-ci révèle une sélection de chefs-d’oeuvre du Centre Pompidou, principalement sous forme de vidéos, de la fin des années 1960 à nos jours – « sans doute la partie la plus stimulante de notre collection ». Elle se déploie dans les 6 000 m2 du Tripostal, sur trois étages, pour autant de sections thématiques : “Mouvement sur mouvement”, “Scènes de gestes” et “Objets d’écoute”.

    Let's Motiv (Régional) par Julien Damien - 01-10-2017

  • Les meilleures expositions de la rentrée // Performance

    Entre jeux et engagement politique et esthétique, la performance a marqué le paysage artistique du XXème siècle. Le défi, aujourd'hui, est de ne pas en faire un objet muséal figé. Ce n'est pas le cas à Lille, où, dans le cadre des 40 ans du Centre Pompidou, plusieurs oeuvres et gestes sont remis sur le devant de la scène pour les visiteurs. Tout un programme !

    L'oeil (Régional) par Marie Frumholz, Fabien Simode - 14-09-2017

+

Partenaires